Formes expérimentales .p5js — 11.2018
fr F5 / CMD+R pour changer la forme.
en F5 / CMD+R to refresh the shape.


Revue_SF — 06.2020
fr Aussi éloignés qu’ils puissent être, ces récits puisés dans un corpus élargi de science-fiction témoignent chacun d’enjeux éthiques et esthétiques, dont on pourrait tracer les parallèles avec des oeuvres qui leur seraient contemporaines. De l’extrapolation scientifique à la description de paysages intérieurs, leur di - mension narrative s’accompagne d’expériences depensées qui, si certaines se situent à des années-lumière, renvoient inévitablement au présent et aux préoccupations de leurs auteurs au moment de leur rédaction. Sous couvert d’anticipation, il a ainsi toujours été bien plus question dans les romans de SF d’au - jourd’hui et de maintenant que d’avenir. Réflexion spéculative sur l’humain passant par l’invention d’alternatives au monde connu généralement dérivées d’innovations techniques, cette dynamique de distanciation et de défamiliarisation du présent propre à la SF renvoie alors parfois à l’art de son époque et audelà pour concrétiser hypothèses, images et métaphores. Collection numérique autour de nouvelles de SF, elles sont enrichies par des contenus en filiation des thèmes abordés, des problématiques environnementales, technologiques et sociétales. Possibilité d’imprimer en Web2Print. Retrouvez le site en ligne à :
Voir en ligne
Voir en ligne
en As distant as they may be, these tales drawn from a large body of science fiction each testify to ethical and aesthetic issues, whose parallels could be drawn with works that would be contemporary to them. From scientific extrapolation to description of interior landscapes, their di - narrative mension is accompanied by experiences expenditures which, although some are at light years, inevitably refer to present and the concerns of their authors at the time of writing. Under cover anticipation, it has always been good no more question in the water sci-fi novels - today and now and in the future. Speculative reflection on humans passing through the invention of alternatives to the known world generally derived from technical innovations, this dynamic of distancing and defamiliarization of the present proper to SF refers so sometimes in the art of his time and beyond to concretize hypotheses, images and metaphors. Digital collection around news from SF, they are enriched by content related to the topics covered, environmental and technological issues and societal. Possibility to print in Web2Print. Find the website online at :
Watch online
Watch online

Expérimentation typographique — 11.2020
fr Expérimentation typographique grâce à fragmentation miroire de la font
en Coding experiments on typography with mirror and fragments


Musée de la contrefaçon — 04.2017
fr L’Union des Fabricants décida de créer le Musée de la Contrefaçon en 1951, sous l’impulsion de son Président GastonLouis Vuitton. Ce dernier était particulièrement conscient des enjeux qu’il y avait à informer le consommateur le plus largement possible sur les méfaits de la contrefaçon. La solution d’un musée était d’autant plus valable qu’elle permettait à la fois d’utiliser les collections nombreuses rassemblées au gré des saisies et de les exploiter d’un point de vue pédagogique pour la formation des agents et des entreprises. Implanté dans un hôtel particulier dans le 16ème arrondissement, le lieu permet d’exposer une large collection.Aujourd’hui le musée souhaite sensibiliser et informer sur les enjeux de la contrefaçon, le musée n’a cessé de s’agrandir, parallèlement au développement phénoménal de la contrefaçon. Il rassemble aujourd’hui plus de 500 objets, contrefaisants et authentiques, et couvre tous les aspects de la contrefaçon et de la protection de la propriété intellectuelle. Le musée de la contrefaçon a pour projet de communiquer plus largement hors du musée avec l’utilisation des nouvelles technologies. Chaque année, il attire près de 10 000 visiteurs, curieux de ce musée insolite, et désireux de faire partie de ceux qui ne se font plus avoir par la contrefaçon !
en L’Union des Fabricants decided to create the Museum of Counterfeiting in 1951, under the leadership of its President Gaston Louis Vuitton. The latter was particularly aware of the issues involved in informing the consumer as widely as possible about the harms of counterfeiting. The solution of a museum was all the more valid as it allowed both to use the numerous collections gathered according to seizures and to exploit them from an educational point of view for the training of agents and companies. Located in a private mansion in the 16th arrondissement, the place allows a large collection to be exhibited. Today, the museum wishes to raise awareness and provide information on the issues of counterfeiting, the museum has continued to grow, alongside the phenomenal development of counterfeiting. Today it brings together more than 500 counterfeit and authentic objects, and covers all aspects of counterfeiting and the protection of intellectual property. The counterfeiting museum plans to communicate more widely outside the museum with the use of new technologies. Each year, it attracts nearly 10,000 visitors, curious about this unusual museum, and eager to be one of those who are no longer fooled by counterfeiting!